Yunohost : votre serveur (presque) facile pour une autonomie d’auto-hébergement

YunoHost est une distribution basée sur Debian GNU/Linux composée, essentiellement, de logiciels libres, ayant pour objectif de faciliter l’auto-hébergement.
YunoHost facilite l’installation et l’utilisation d’un serveur personnel. Autrement dit, YunoHost permet d’héberger sur sa machine et chez soi (ou sur un VPS) son courrier électronique, son site web, sa messagerie instantanée, son agrégateur de nouvelles (flux RSS), son partage de fichiers, sa seedbox et bien d’autres…
Le nom YunoHost vient de l’anglais Y-U-No-Host (Why you no host?), signifiant familièrement « Pourquoi t’héberges pas ? ». Il s’agit d’un jeu de mot issu du mème internet « Y U NO ». (Wikipedia)

Vous trouverez des infos supplémentaires sur les services autohébergés et faire la différence entre Cloudron et Yunohost

Objectifs

Gagner en indépendance pour l’usage de services web usuel et casi-indispensable aujourd’hui si vous êtes un peu geek :

  • Un cloud (gestion de fichiers) pour remplacer Google Cloud
  • OnlyOffice pour remplacer Google Documents
  • Pixelfed pour remplacer Instagram et Mastodon pour Twitter
  • Un hébergement de blog WordPress

Et par la suite pour se familiariser avec l’hébergement de serveur mail.

Installation

Je propose d’utiliser un Raspberry Pi 4 avec un boitier Argon One M2 associé à son SSD pour installer et utiliser votre serveur personnel Yunohost. Dès lors, je vous renvoi en premier lieu vers l’article précédent Boot SSD externe pour Raspberry Pi 4 pour mettre à jour le bootloader du RPi 4 si besoin.

Pour l’installation à proprement dite vous pouvez utiliser Pi Imager installer sur Rapbian pour copier l’image système de Yunohost que vous aurez récupéré ici ou encore ici pour d’autres systèmes. (Ou suivre ce tuto si vous installé le système sur une carte SD)

Une fois installé, relié votre petite machine au réseau, par cable RJ45 de préférence, allumez-le et suivez les étapes d’installations en SSH ou par interface web décrite dans la documentation.

Vous aurez besoin de configurer la gestion des DNS (et plus précisément chez OVH) si vous utiliser votre propre nom de domaine (conseillé), rediriger les ports sur votre routeur (et plus précisément chez Free) et lancer le processus de post-installation. Pour la redirections des ports il existe une solution de configuration automatique upnp, mais elle rentrait en conflit dans mon cas.

Si tout se passe bien vous pouvez à présent vous connecter au serveur à partir de son adresse IP en local ou via le nom de domaine que vous avez configuré.

Effectuer un test de diagnostique initial pour savoir si tout fonctionne et si il vous reste des éléments à paramêtrer. Pour ma part un certain nombre d’éléments restaient à corriger. Pour cela le forum est très bien fait et réactif.
Je n’ai pas pu rêgler le domaine principal (par défaut) sur un sous domaine, cela génère des erreurs d’enregistrements DNS sur le rapport de diagnostique. (cf ce post du forum, j’investigerais plus tard)

  • En premier lieu un problème de service de base de donnée MySQL/MariaDB que j’ai pu résoudre grâce à cette solution et qui est du, semble t-il, à un bug de la dernière version sur les processeur ARM.
  • Un problème sur la connectivité internet à propos de la résolution DNS et plus précisémentsur le fichier /etc/resolv.conf. Et ce message du forum à résolution la situation.

Je n’ai pas pu rêgler le domaine principal (par défaut) sur un sous domaine, cela génère des erreurs d’enregistrements DNS sur le rapport de diagnostique. (cf ce post du forum, j’investigerais plus tard).
Et il reste des erreurs sur le partie mail du diagnostique notament sur le reverse DNS et le blacklistage de mon adresse IP. Nous verrons ça plus tard !

Vous pouvez maintenant créer le premier utilisateur dans l’administration, n’oubliez pas de spécifié une adresse de transfert pour recevoir les mails admin dans votre boite mail.

Les applications

Vous pouvez commencer par créer des sous-domaines pour les applications.

Consulter la liste des applications pris en charge par Yunohost et leurs niveaux de stabilité.

Ici nous allons nous concentrer sur l’installation des applications précédement cités en commencant par Nextcloud et OnlyOffice que je cite ensemble car le seconde s’intègre à la première et voici la procédure.

!!! Actuellement ni OnlyOffice ni Collabora ne sont supporté sur les processeurs ARM (Raspberry Pi)

Du coup sur le serveur RPi est installé Nextcloud (connecté au NAS)/ WordPress / PhpMyAdmin

Et voici quelques astuces pour synchroniser votre mobile Android avec votre serveur Nextcloud

Backup

Sauvegarder son serveur et ses apps | Yunohost Documentation

Sécurité

Sécurité | Yunohost Documentation
et enfin Comment configurer www.site.com et site.com (http et https) – Support – YunoHost Forum

Besoin de plus d’espace de stockage ?

Ajouter un stockage externe à son serveur | Yunohost DocumentationAcceder_a_votre_nas_depuis_toutes_les_applications [Wiki ubuntu-fr]
PS: si vous avez utilisé un nom de domaine ynh.fr, nohost.me ou noho.st et que vous souhaitez le reconfigurer votre serveur ou ne plus utiliser ce nom de domaine vous pouvez faire la demande de suppression des entrées DNS aux administrateur sur le forum de Yunohost.

Publié le
Catégorisé comme Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *