My first Raspberry Pi experience

J’ai acheté un Raspberry Pi 4 8go sur Kubi pour découvrir cette drôle de petite machine au processeur ARM 64bit et aux innombrables applications : mini desktop, serveur web, NAS, système audio, multimedia ou de retrogaming, informatique embarqué, robotique…

Un kit de démarrage simple et complet

J’ai choisi le boitier Argon One pour changer du traditionel boitier officiel rose et blanc. J’ai effectué le montage de cette petite carte électronique et branché le tout avec le nécessaire contenu dans le kit.
La carte micro SD fournit contient la distribution Gnu/Linux de NOOBS qui est préchargé. L’installation est simple et rapide. Nous voila à bord. 

Rapide tour d’horizon du système Raspberry Pi OS (ex Raspbian) dont voici, en premier lieu, la documentation : 
Navigation internet, bureautique audio et vidéo fluide, simple et agréable d’utilisation: ce micro-ordinateur peut très bien servir pour un usage peu intensif ou un PC secondaire. Et il peut servir à bien d’autres choses.

A chaque usage une distribution Linux pour le Raspberry Pi

Au vue des nombreuses possibilités qu’offre le Raspberry Pi j’ai voulu tester plusieurs distributions destinées à ce petit engin :

Il existe plein d’autres OS à installer sur le Raspberry selon vos besoins et vous pourrez même installer Windows 10 ARM ou Windows 10 IoT

Préparer sa carte micro SD de qualité

Commençons par un article qui compare les performances des cartes micro SD et affirme ainsi l’importance de carte SD de qualité pour la config de son Pi

Je vous rappel également la necessité d’avoir une micro SD formatée en FAT32 (même si elle fait plus de 32Go), et çà, ca peut vite être une galère.

Entre le partitionnement et le système de fichier, le moyen le plus simple que j’ai trouvé sous Windows est d’utiliser le logiciel SD Card Formater pour formater et supprimer les partitions et obtenir un seul volume puis, pour les cartes de plus de 32Go, utiliser le logiciel Fat32 Format (le site du dev est down, vous pourrez le télécharger sur Softpedia)

Plus d’infos sur le site officiel Raspberry Pi.

Pour faire une sauvegarde (copie image) de vos microSD vous pouvez utiliser Win32DiskImager

Installeur et multiBoot : plusieurs sytème en un.

Avant d’aller plus loin je vous invite à faire vos sauvegardes de microSD du Raspberry Pi si besoin !

Noobs et PINN : des installeurs de distrib GNU/Linux pour Raspberry Pi

NOOBS va vous permettre d’installer une distribution Linux sur votre Raspberry et ceci en toute simplicité (ou presque, enfin quand ça veut marcher!)

PINN est un fork de NOOBS et vous permet sur le même principe d’avoir accès à un catalogue de distrib encore plus grand.

A noter que j’ai rencontré des problèmes à l’installation avec la sortie hdmi qui ne fonctionne pas systématiquement et que je suis obligé de débranché/branché au tout début du démarrage du Raspberry Pi.

BerryBoot

BerryBoot est l’ancètre de NOOBS et vous permet de faire fonctionner plusieurs OS à partir de la même carte micro SD, comme son successeur. Il a l’avantage d’offrir la possibilité d’ajouter de nouvelles distributions après la première installation, contrairement aux deux précédents.

Pour instaler et configurer BerryBoot reportez vous aux deux liens suivants :

Enfin pour installer d’autres distributions que celles proposées :

J’ai essayé d’installer d’autres OS avec BerryBoot mais j’ai renoncé au vue des difficultés rencontrées.

Conclusion

Cette immersion dans l’univers du Raspberry Pi fut remplis de découverte et de réactualisation de mes connaissances du monde de GNU/Linux et de ces très nombreuses distributions.
Malgré quelques problèmes avec les microSD et la sortie vidéo hdmi, c’est un plaisir d’installer des outils optimisés pour le Raspberry Pi. Dès lors, l’utilisation est relativement facile et accessible et les systèmes tournent bien.

Mon premier besoin concernant ce Raspberry Pi 4 8Go était de constituer un PC desktop pour seconder mon ordi portable avec Manjaro et faire un mini serveur qui tourne sous Gentoo. Je vais surement aussi l’utiliser comme petite machine de retro gaming avec Batocera. Et j’en achèterais de nouveau, peut-être peu plus tard, pour séparer les usages : constituer un serveur dédié et un media center pour le salon. L’atout de ces petites machines n’est il pas son prix très accessible avant tout ?

PS : A l’heure ou j’écris ces lignes vous aurez peut être besoin de ces commandes pour faire la mise à jour de Manjaro (Arch) et la mise à jour de Gentoo 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *